Copyright photo de Jean Guillou
haut de page : W. P. Gross

L’Orgue à Structure Variable

 

 

 

L’orgue du XXIe siècle

« L’orgue a certainement été, depuis son invention au IIIe siècle avant notre ère, l’instrument le plus sujet aux innovations esthétiques et techniques : dimension, choix des timbres, mode de transmission, répartition des tuyaux, présence ou absence de buffets... ont évolué au gré des langages, des goûts musicaux, des exigences des techniques, du choix des matériaux, de la configuration des lieux... Or, si l’on connaît parfaitement l’orgue classique, puis l’orgue romantique, et l’orgue symphonique, il n’existe curieusement, et malgré les moyens techniques offerts par notre époque, que très peu d’instruments que l’on puisse qualifier « d’Orgue du Vingtième Siècle » !

(Jean Guillou : L’Orgue, Souvenir, Avenir)

Une tradition meurt de se répéter. La vraie tradition est faite d’inventions qui retrouvent l’audace de ses origines. Il faut donc réaliser l’orgue du XXIe siècle ! Est-il en effet normal, à notre époque, de consacrer des millions d’Euros ou de Dollars à la construction « à l’ancienne » d’instruments qui ne touchent plus qu’un auditoire de plus en plus restreint ? Si l’orgue à tuyaux veut continuer à se développer, il doit satisfaire à une double exigence :

• présenter les qualités d’un grand orgue construit suivant le savoir-faire de la tradition ;

• répondre à une nouvelle esthétique, notamment par sa mobilité et sa possibilité d’installation

en tout site.